Dans le monde de la Tech et des produits qui nous sont proposés, vendus ou conseillés, il en est un qui me tentait depuis un moment : le NAS.

Ayant sauté le pas dans l’achat et la mise en place d’un NAS, je vous propose donc de découvrir avec moi l’intérêt d’une telle bête.

 

 

Si vous vous intéressez à la tech dans vos lectures, (magazines, blogs,…), vous aurez probablement déjà entendu parler de NAS.

Un NAS (Network Attached Storage) est un disque réseau de stockage et de partage de fichiers, pour faire simple. C’est une petite boîte que vous connectez à votre réseau domestique (en gros à votre box internet), qui est silencieuse et qui présente une très faible consommation électrique.

 

 

Avant de commencer, il y a 2 points que je dois vous préciser:

  • Tout d’abord, comme vous le savez certainement si vous suivez régulièrement ce blog, je possédais une Freebox Révolution (voir l’article) qui a la particularité de proposer un serveur NAS dans ses entrailles. Je m’en servais donc pour stocker les fichiers communs à la famille (films perso, photos, séries, films..) et chaque utilisateur y avait donc accès pour les consulter. Mais les utilisations sont très limitées par rapport à un vrai NAS et la gestion du disque dur est risquée. En effet, en cas de panne de celui-ci (disque interne et/ou externe), vous ne pouvez plus accéder à vos données voire même les perdre totalement (même s’il existe un moyen de sauvegarde par diverses bidouilles). Le disque dur interne de la Freebox ayant encore lâché (3ème fois !!), j’ai donc sauté sur l’occasion pour installer un vrai NAS. 

  • Le 2ème point porte sur l’usage de la domotique. En effet, je possède un système domotique que je modifie (améliore ?) régulièrement. Et souvent dans les forums, on retrouve des scripts (petits programmes d’automatisation) qu’il faut héberger, de préférence, sur un NAS. Bref, le NAS est très souvent évoqué voir conseillé.

 
Donc, me voilà convaincu de l’achat.

Quel modèle choisir ?

Soyons clair, il y a une multitude de marques, de modèles et par conséquence, de prix.

Pour les marques, nous avons Synology, QNAP, Asus, Western Digital, et d’autres encore.

J’ai opté pour un Synology qui se veut être l’Apple du NAS en terme de facilité d’utilisation même si d’autres marques ne déméritent apparemment pas. Mais comme c’est la marque la plus souvent citée, j’ai suivi le troupeau.

En terme de modèle, il y a 2 caractéristiques principales : le nombre de baies disponibles pour les disques et la puissance de la machine.

Le nombre de baies va de 1 jusqu’à 12 (et peut-être plus).

Quel intérêt me demandez-vous ? (si si, j’ai entendu).

N’utiliser qu’un seul disque est moins cher que plusieurs (quelle logique !) mais en cas de panne, vous n’aurez plus accès à vos données avec le risque de perte de celles-ci. 2 disques permettent, soit de mutualiser les capacités (ce qui revient à avoir virtuellement un seul disque avec la capacité de stockage plus importante, mais on se retrouve avec la même problématique en cas de panne d’un des 2 disques), soit de reproduire les données d’un disque sur l’autre (en cas de panne d’un disque, le 2ème est toujours accessible et fonctionnel). Il y a d’autres systèmes de gestion de multi-disques mais ne gardez en tête que les 2 exemples pour ne pas vous embrouiller.  Plus vous augmentez le nombre de disques, plus vous avez de  grosses capacités de stockage et de redondance des données pour sécuriser l’ensemble de vos données.

Pour ma part, je suis parti sur un NAS à 2 baies (donc 2 disques) pour la gestion sécuritaire du système.

Pour la puissance, cela va dépendre de l’usage du NAS. Du simple stockage et partage de données à la décompression vidéo pour pouvoir diffuser tous les formats de film possibles sur plusieurs écrans (télé, tablettes, smartphones), en passant par la gestion de la vidéosurveillance (et plein d’autres usages encore), les besoins devront être définis avant l’achat.

J’ai opté pour un modèle de base pour une gestion familiale. Si besoin est, je prendrai un modèle plus puissant en revendant l’autre. (le marché de l’occasion se porte bien pour les Synology). 

 

Le modèle choisi est donc un DS216J, qui se trouve un peu partout sur le net et dans les magasins type Boulanger et Darty. A l’heure où je vous écris, il est à 159,90€ sur Amazon.

DS pour Disk Station, 2 pour 2 disques durs, 16 pour l’année du modèle (2016) et J pour « J’en sais rien » (Junior, peut-être ?)

Attention, il est vendu à ce prix sans aucun disque dur à l’intérieur. C’est à vous de compléter avec les disques de capacité de votre choix. Il est plutôt recommandé de mettre 2 disques de même capacité et de même marque. Ce sont les disques Western Digital Red qui sont recommandés (mais pas donnés non plus) dans la plupart des forums.

Vous pourrez trouver des NAS vendus déjà montés avec ces disques de 2 To, 4 To ou plus.

 

Unboxing

Pour être le plus explicite, je vous ai fait une petite vidéo de déballage et présentation du NAS.
 

Installation des disques

Ils sont très faciles à installer dans le boîtier, comme vous pouvez le constater dans cette vidéo.
 

Mise en route

Une fois le boîtier refermé et les vis serrées, on branche le NAS sur la box internet avec le câble réseau fourni puis on allume le tout.

Une fois le NAS allumé, on se rend sur l’interface de notre Box (ici la Freebox) pour connaître l’adresse IP du NAS.

On en profite pour passer cette adresse IP en IP fixe pour ne pas qu’elle change à chaque redémarrage de la Box internet.

Ensuite, sur notre navigateur internet préféré, on tape http://find.synology.com

Le NAS est trouvé automatiquement et propose l’installation de DSM -DiskStation Manager (système d’exploitation du NAS). Attention, toutes les données éventuellement présentes sur les disques durs seront perdues (s’il s’agit de disques réutilisés).

 
 

En terme de fiabilité et de maintenance du NAS et principalement de vos disques durs, un état de santé permanent de votre NAS est affiché sur l’interface.

Mais de plus, vous recevez un mail mensuel de l’état de Santé des Disques durs ainsi que des alertes en cas de coupure électrique (redémarrage sans arrêt « propre »), si des disques durs présentent des secteurs défectueux,…

Ainsi, vous êtes toujours alerté du moindre problème éventuel et n’avez donc pas à mettre en place un suivi particulier concernant la maintenance.

 
 

Usages de base

Dans le désordre et en vrac, le NAS permet:
  • Sauvegarde de son/ses ordinateurs sur le NAS (utile lorsque l’on est plusieurs dans la maison à utiliser un PC différent)
  • Partages de fichiers (les fichiers ne sont pas sur le PC mais sur le NAS et chacun peut y accéder selon les autorisations définies)
  • Photos (partage et accès à ses photos personnelles pour chaque utilisateur qu’il soit à la maison ou à l’extérieur)
  • Vidéos (bibliothèque de l’ensemble des vidéos (films, séries, vidéos perso,…)
  • Cloud personnel (pas de risque de se faire surveiller par les « Autres » pour les paranos)
  • HyperBackup : sauvegarde du NAS (parce que s’il tombe en panne (/brûle/se fait voler), c’est la fin des haricots) vers une destination extérieure
  • AudioStation (partage de ses musiques)
  • Surveillance Station (gestion des caméras de surveillance)
  • Téléchargement (je ne vois pas ce que c’est !) 
 Tous ces services sont accessibles par un navigateur Web à domicile, mais aussi depuis l’extérieur. De plus, les applications sur smartphones existent également et sont plutôt efficaces. (ex : envoi de vos photos sur votre NAS de manière automatique)
 

Usages complémentaires

Il est de nombreux autres usages pour les NAS :
  • Hébergement de Site Web
  • Créer et héberger un blog
  • Boutique en ligne
  • Téléchargement automatique de séries à chaque nouvel épisode (idem pour les films)
  • Créer son propre service mail
  • Note Station (un équivalent à Evernote et consorts mais qui reste chez vous)
  • Office (suite bureautique de type Word, Excel,… hébergée sur le NAS)
  • Installer une box domotique (Jeedom/Domoticz/…)

En fait, vous retrouvez la quasi-totalité des services en ligne existants, mais qui seront hébergés sur votre NAS et non sur des serveurs à l’autre bout du monde.

Il existe ainsi de nombreux tutos ou de trucs de « barbus » sur le Net.

 
 

Alors, c’est vraiment indispensable ce NAS ?

La question qui vient rapidement à l’esprit concerne la concurrence de ce produit avec les services Cloud (DropxBox, Google Drive, iCloud).

Il est vrai que ces services sont gratuits pour des usages limités en terme de volume de données et sont plus ou moins bien intégrés avec des logiciels et applications. Dès que le volume de données (sauvegardes, photos,..) augmente, nous rentrons alors dans des abonnements payants qui au bout d’un moment reviendront plus chers que votre NAS et ses disques durs.

Toutefois, la question de la sécurité des données est l’axe à prendre en compte : si vous avez toute confiance en la capacité de Google, Apple et consorts à protéger vos données contre le piratage, la disparition, les pannes de service, … alors les services NAS ne vous apporteront rien de plus.

Dans le cas contraire, vos données seront conservées au chaud sur votre NAS et seul vous en aura la clé.

 

L’autre aspect à considérer concerne la puissance du NAS. En effet, si vous mettez en place un site Web, par exemple, et que le succès est au rendez-vous, le NAS devra être suffisamment puissant pour gérer le nombre de visites (sans parler de problème de bande passante). Pour des cas très spécifiques, il faudra alors se tourner vers du matériel professionnel dédié.

 

Concernant mes usages :

 
Cela fait maintenant plus de 6 mois que j’ai installé le NAS.
Si je compare à la Freebox Revolution (qui était le point de départ de l’article), on retrouve les services principaux:
  • Partage de Fichiers : présents sur la Freebox mais sans gestion des utilisateurs. Toutes les personnes ayant accès à la box ont accès à tous les fichiers. Alors qu’avec le NAS, chaque utilisateur ne voit que ses fichiers (ou partage les fichiers qu’il souhaite avec les utilisateurs qu’il souhaite)
  • Téléchargement : on retrouve la même chose sauf que le NAS permet d’aller plus loin avec des gestions automatiques de surveillance de nouvel épisode de séries, de déplacements de fichiers téléchargés dans des dossiers spécifiés,..
  • Photos : possibilité de charger vos photos prises avec votre smartphone sur la Freebox comme sur le NAS de manière automatique. Pour le NAS, nous retrouvons la gestion d’utilisateur pour ne pas avoir toutes les photos de différents utilisateurs dans le même dossier.

J’utilise le NAS pour:

  • la gestion des téléchargements de série non disponibles en France
  • la sauvegarde des données de mon iMac
  • la gestion et la diffusion des films pour la Télé
  • regarder la TNT sur une Apple TV (ça fera l’objet d’un article)
  • la gestion des caméras de surveillance de la maison (super logiciel très facile d’usage)
 

Je ne l’utilise pas pour :

  • la gestion des photos : je suis toujours sur iCloud et n’ai pas encore franchi le pas 
  • Remplacer Evernote
  • Remplacer Google Drive 
  • Remplacer Apple Music : l’approche n’est pas la même (découvertes de nouveautés) et j’ai pris un abonnement familial pour 4 utilisateurs à la maison

La raison principale à ne pas avoir migré tous mes usages est que le débit Internet est trop faible et limite l’intérêt de ses services. Le passage à la fibre, prévu d’ici la fin d’année, me permettra de tester réellement la capacité du NAS à remplacer les services Cloud.

Depuis l’achat du NAS, j’ai changé d’opérateur ADSL et n’ai donc plus la Freebox Revolution.

J’ai tenté d’utiliser le NAS pour installer Jeedom (domotique) et OctoPrint (impression 3D) mais la version DS216J ne le permet pas.

 

Conclusion:

Le passage à un NAS est utile (je réponds donc à la question du Titre) si:
  • Vous avez une très bonne connexion Internet
  • Vous n’utilisez pas de service Cloud ou que vous ne souhaitez plus laisser vos données au sein de Google, Apple et autres (données chez vous, non lues ou analysées, pas de risque de vol de disparition du service ou d’augmentation de prix,…).
  • Vous n’avez pas d’abonnement au streaming musical (Spotify/Apple Music) (il faudra alors acheter la musique)
  • Vous avez une collection de films en format numérique pour laquelle vous souhaitez avoir accès depuis votre télé, votre tablette, votre ordinateur et en même temps (plusieurs utilisateurs)
  • Vous souhaitez gérer les caméras de surveillance
  • Vous êtes plusieurs utilisateurs différents à utiliser le NAS 
 
Ne tenez pas compte d’un manque de connaissance de tout ce qui est gestion de réseau. En effet, l’ergonomie du logiciel DSDM du NAS est agréable et pédagogique.
De plus, le Net regorge de nombreux tutos.
 
J’espère que cet article, un peu plus long que la moyenne, vous aidera à y voir un peu plus clair sur le monde des NAS.
 
Ga3tan

Partager cette découverte !