Tuto : Installer Pi-Hole sur son NAS

Tuto : Installer Pi-Hole sur son NAS

Ce qui est bien avec un NAS (voir article le présentant), c’est que l’on peut y faire plein de choses pour lesquelles on n’en avait aucune idée.

Pour cet article, je vais vous présenter un exemple concret, avec un tuto de A à Z pour l’installation et la mise en oeuvre de Pi-Hole.

Pi-Hole c’est quoi ?

Pi-Hole est une solution informatique prévue pour bloquer les pubs qui innondent internet et ainsi débarraser tous vos appareils de ce fléau.

Je parle de fléau notamment quand vous faites une recherche et que vous tombez sur une page où des vidéos, des bandeaux et des pop-ups (fenêtres actives) viennent s’animer sans arrêt et gêne totalement le contenu pour lequel vous attendez de trouver la réponse tant attendue.

Vous pouvez également vous dire que cet article est paradoxal puisqu’il y a de la pub sur QuotiGeek. Cette pub est uniquement à un endroit et il faut savoir qu’en 2 ans de présence, elle m’a rapportée un peu de plus de 3€ !!!

Pour Pi-Hole, le principe est de l’installer sur un Raspberry-Pi (petit ordinateur de poche au format carte de crédit qui vaut une 30aine d’euros selon les promos). Une fois installé, votre routeur/box ira pointer vers Pi-Hole plutôt que directement sur Internet et c’est ce dernier qui filtrera les contenus entrant en bloquant tout ce qui pollue la navigation. Vous trouverez ici, une explication détaillée du fonctionnement de Pi-Hole ainsi qu’un tuto d’installation sur Raspberry.

Sauf qu’ici, on va se concentrer sur l’installation de Pi-Hole directement sur un NAS Synology, ce qui évitera d’avoir à acheter, installer et brancher un Raspberry.

Pré-requis : avoir un NAS Synology compatible avec Docker (en gros, ce sont les NAS avec CPU Intel). La liste est ici.

Le Tuto, c’est parti !

On va dans Centre de Paquets et on recherche Docker. On installe le paquet et on ouvre Docker.

On passe la proposition d’aide et on va directement dans Registre (sur la gauche de la fenêtre).

On tape pihole dans la barre de recherche et on double clique sur pihole/pihole.

On se rend ensuite dans Image (toujours sur la gauche de la fenêtre de Docker) et on doucle-clique à nouveau sur pihole/pihole. On sélectionne Latest.

Une fenêtre s’ouvre et on clique alors sur paramètres avancés.

On active le redémarrage automatique et le raccourci sur le bureau (ce sera plus pratique si il y a besoin de retourner dans la configuration de pi-hole en terme de paramétrage du NAS). L’adresse IP indiquée est normalement celle du NAS, on n’y touche pas.

Dans l’onglet Réseau, on active “Utiliser le même réseau que Docker Host”.

Enfin, dans l’onglet Environnement, on clique sur le + pour ajouter 2 variables :

WEB_PORT : 8888

 DNSMASQ_LISTENING : local

Vous cliquez ensuite sur Appliquer, puis Suivant et enfin Appliquer.

Vous retournez ensuite dans Centre de Paquets pour installer et ouvrir Web Station.

Une fois cela réalisé, il va falloir se rendre dans la configuration de votre Box ou de votre routeur. Ne connaissant pas tous les modèles du marché et les caractéristiques, je vais détailler uniquement la modification pour mon routeur, un Linksys EA9500-EU.

Il faut se rendre dans Connectivité puis Réseau Local. Dans l’adresse DNS statique 1, on rentre l’adresse IP de son NAS (l’adresse IP locale qui s’affiche sur son navigateur lorsque l’on est sur l’interface de son Synology). On applique le tout et le routeur va se reconfigurer.

Il faudra donc chercher dans votre box/routeur où renseigner un DNS fixe. Si ce n’est pas possible, vous devrez alors décocher l’option DHCP et l’activer sur Pi-Hole (je ne l’ai pas testé).

On rentre dans son navigateur : http://[IP du syno]:8888/admin/index.php et normalement, vous tombez sur la page d’administration de Pi-Hole.

Je vous laisse rechercher les différentes options de ce logiciel mais c’est principalement les listes de blocage que vous trouverez sur internet qu’il faut renseigner. (Settings ->Blocklists).

Vous pouvez également “débloquer” certains sites (type iGraal pour le cashback) dans l’option Whitelist.

Pour voir si cela fonctionne, vous pouvez vous rendre sur un site type Marmiton ou Speed-Test puis désactiver Pi-Hole (Disable) et raffraîchir la page à tester. Vous verrez la différence 😉

Dernière précision, je ne maîtrise absolument pas les histoires de port. L’utilisation de Web Station a été, pour moi, la seule solution pour que le port 80 de Pi-Hole puisse fonctionner. Si vous avez d’autres solutions, je suis preneur.

J’espère que ce tuto vous sera utile et qu’il est suffisamment clair. J’ai effectivement remarqué que les tutos Syno & consorts étaient toujours bourrés de termes techniques avec des raccourcis qui peuvent bloquer les personnes qui ne sont pas des techniciens réseau.

Bonne installation !

Ga3tan